chronique

Ai Yazawa, Nana

080321154239_98

Auteur : Ai Yazawa
Editions : Delcourt
Début de parution de la saga : 15 mai 2000
Nombre de volume : 21

Synopsis : Deux jeunes filles portant un prénom synonyme de bonheur vont, par leur propre volonté, mettre leur destin en marche. Voici deux histoires d’amour et d’émotions vécues en parallèle par ces deux jeunes filles portant le même prénom Nana.

Biographie de l’auteur :
En 1985, alors qu’elle est âgée de dix-sept ans, Ai Yazawa commence à travailler pour le magazine Ribon. Elle s’inscrit à la même période dans une école de stylisme, car elle est passionnée par la mode. Ai Yazawa a créé plus de dix séries pour le magazine Ribon depuis ses débuts. Au fil du temps, elle est devenue très populaire au Japon, puis dans le monde entier. Elle publie aussi certaines de ses créations, comme « Paradise Kiss » ou « Nana » dans d’autres magazines, « Zipper » ou bien encore « Cookie ». En créant la série « Nana », Ai Yazawa a connu sont plus gros succès, et compte aujourd’hui des millions de fans à travers le monde. Mais à cause d’un souci de santé la série « Nana » c’est arrêtée laissant les fans en suspens.

Mon avis :
Je ne suis pas très manga en général et à vrai dire c’est d’ailleurs le seul manga que j’ai réussi à suivre. Je l’ai d’abord découvert à la télé grâce à l’anime qui comportait 47 épisodes. J’ai donc par la suite acheté le 1er tome et je n’ai pas été déçue.

Tout d’abord son aspect graphique est à couper le souffle, moi qui aime bien dessiner, ce manga m’a permis de me perfectionner. Les visages sont lisses, les émotions d’une telle intensité et pourtant ce n’est que du papier. Le noir et blanc est parfait pour cet atmosphère rock.

Ensuite parlons un peu de l’histoire. Ce sont donc deux jeunes filles de 20ans qui portent le même prénom. Chacune est à un tournent de sa vie des plus important. La première va rejoindre son petit ami à la capitale de Tokyo et la seconde va débuter sa carrière solo en tant que chanteuse. L’histoire débute avec ce parallèle, jonglant entre l’une et l’autre, jusqu’à ce que par la force du destin elles se rencontrent dans le train, ce sera alors le début d’une grande amitié. Cependant même si leur nom et leur âge les rejoignent, elles sont deux grandes opposées qui s’attirent.

Je ne veux pas aller plus loin dans la description car je risque de vous spoiler l’histoire et ce serai bien dommage. Mais je peux vous dire toutefois que c’est avant tout une histoire de choix, car à 20ans nous avons beaucoup de choix à faire. De plus le premier amour s’ajoute dans cette aventure pour le plus grand bonheur des lecteurs. Bien sûre sachez que si vous commencer Nana vous resterez sur votre fin hélas, car l’auteur est tombée malade et cela fait un moment désormais que nous sommes dans l’attente. Mais ça ne vous gâchera pas la lecture, au contraire vous en redemanderez.

Un manga que l’on porte dans son cœur.

Avez-vous lu un des volumes de « Nana » ?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce manga ?
Le recommanderiez-vous ?

 

Publicités

2 réflexions au sujet de « Ai Yazawa, Nana »

  1. Je dois avouer que je ne suis pas une grande fan de mangas, bien que j’en ai lu et vu quelques uns qui ne m’ont pas déçue… Entre autres, j’ai tellement adoré l’anime de Nana que j’ai vu tous les épisodes deux fois 🙂 Tu as réussi à me donner envie de les lire!

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s