chronique

Stephen King, La ligne verte

9782253122920-001-TAuteur : Stephen King
Editions : Le Livre de Poche
Date de sortie : 1996
Nombre de page : 507

Synopsis : « Paul Edgecombe, ancien gardien-chef d’un pénitencier dans les années 1930, entreprend d’écrire ses mémoires. Il revient sur l’affaire John Caffey- ce grand Noir au regard absent, condamné à mort pour le viol et le meurtre de deux fillettes- qui défraya la chronique de 1932. La ligne verte décrit un univers étouffant et brutal, où la défiance est la règle. Personne ne sort indemne de ce bâtiment coupé du monde, où cohabitent une étrange souris apprivoisée par un Cajun pyromane, le sadique Percy Wetmore, et Caffey, prisonnier sans problème. Assez rapidement convaincu de l’innocence de cet homme doté de pouvoirs surnaturels, Paul fera tout pour le sauver de la chaise électrique. »

Biographie de l’auteur :
Né en 1947 à Portland (Maine), Stephen King a connu son premier succès en 1974 avec Carrie. En une trentaine d’années, il a publié plus de cinquante romans et autant de nouvelles, certains sous le pseudonyme de Richard Bachman. Il a reçu de nombreuses distinctions littéraires, dont le prestigieux Grand Master Award des Mystery Writers of America pour l’ensemble de sa carrière en 2007. Son œuvre a été largement adaptée au cinéma.

Mon avis :
La ligne verte est à l’origine un roman-feuilleton publié en plusieurs épisodes, mais il est désormais publié en un seul volume et c’est ainsi que je l’ai découvert. Je connaissais d’abord le film avant d’avoir lu le roman et il est vrai que je l’avais beaucoup apprécié aussi. Mais malheureusement ce que beaucoup de gens retiennent dans ce film c’est lorsque John Caffey parle de son mal être et de toutes les horreurs de ce monde. Or je tiens à rectifier certaines choses, il y a bien plus à retenir dans ce roman que cette simple tirade, bien qu’on ait rien à reprocher à celle-ci.

Je pense que lire le roman en plusieurs épisodes aurait été encore plus exaltant, mais soyons réaliste je ne suis pas patiente pour un sous, c’est pourquoi le lire d’une traite ne gêne en rien au suspense établi par l’auteur. Que dire à propos de La ligne verte et bien tout ce résumerait en un simple mot FABULEUX. Que dire à propos de Stephen King et bien une fois encore je ne suis pas déçue. J’ai beaucoup de livre de Stephen King à mon actif, mais celui-ci il est vrai qu’il est exceptionnel.

Tout d’abord le style de l’auteur est tout autre que de ses romans habituels alors si vous n’aimez pas en général l’horreur que l’on retrouve dans les romans de Stephen King, vous pouvez lire La ligne verte sans problème. Attention je ne dis pas qu’il n’y a pas parfois des passages difficiles mais cela est plus dans un registre fantastique voir surnaturel que terrifiant.

Ce que j’ai beaucoup apprécié dans ce roman aussi, c’est que le narrateur soit Paul Edgecombe mais plus âgé. Nous avons ainsi deux aspects et surtout deux points de vus d’un même homme mais à des âges différents. Ce sont donc ses mémoires qu’il retranscrit, ses mémoires de l’année 1932, l’année de John Caffey. C’est comme si nous nous trouvions au coin d’une rue ces feuillets oubliés et que l’on entrait dans la vie intime de cette personne. Le lecteur est ainsi de suite pris dans cette histoire.

Ce qui est assez incroyable dans ce roman aussi, c’est que bien que nous soyons au cœur du couloir de la mort, j’ai l’impression que chaque prisonnier en sort grandi. Et lorsque ceux-ci se retrouvent sur la chaise électrique ce ne sont plus les mêmes hommes que lorsqu’ils ont commis ces crimes. Bien que leurs fautes ne soient pas excusables, il y a comme une sorte de bravoure en chacun d’eux qui se créée grâce à leur séjour au pénitencier.

Mais tous ne sont pas digne de bravoure, on le verra avec « Wild Bill » comme il souhaite se faire appeler et cet infâme Percy Wetmore.

Que dire de plus à part lisez ce roman ! (mais ne le tenter pas sans des mouchoirs à côté de vous).

Le chef d’œuvre de Stephen King.

Avez-vous lu « La ligne verte » ?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce roman ?
Le recommanderiez-vous ?

Publicités

4 réflexions au sujet de « Stephen King, La ligne verte »

  1. Rah la la ! Exceptionnel celui-ci et, je pense que tu as raison, ça devait être très agréable de pouvoir le lire sous forme de feuilleton avec tout le délice de l’attente (^-^) Est-ce que tu as vu le film ? il est excellent aussi.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s