chronique

Andrée Chedid, Le message

9782290319857Auteur : Andrée Chedid
Editions : J’ai lu
Date de sortie : 2000
Nombre de page : 126

Synopsis : « Les voisins de la veille vous égorgent. Les amis de toujours vous poignardent. Les uns comme les autres n’ont plus ni compassion, ni réflexion, ni amour. L’horreur est partout. Le goût du sang les rend ivres. En qui, à quoi croire désormais ?

En été, dans un pays en guerre, une jeune femme est blessée par une balle alors qu’elle essayait de rejoindre Steph, qui habite de l’autre côté de la ville. A vingt minutes à pied d’ici, Steph l’attend. Dans sa dernière lettre, il lui demande de laisser de côté leurs vieilles querelles et de vivre l’indéfectible amour qui, depuis toujours, les unit. Arrêté dans sa course par la balle d’un franc-tireur, Marie n’a qu’une seule idée en tête : lui faire parvenir un message pour lui dire qu’elle venait… qu’elle l’aime. »

Biographie de l’auteur :
Née au Caire, elle s’installe à Paris en 1946. Elle a publié de nombreux recueils de poèmes, des pièces de théâtre et des romans. Andrée Chedid est un auteur phare de la littérature française.

Mon avis :
Le message se situe dans un pays dévasté par la guerre, mais on ne sait pas de quelle guerre il s’agit. Encore aujourd’hui tout pays pourrait être cité, et c’est en cela que ce roman nous touche énormément.

C’est un très court récit, qui se lit d’une traite, qui raconte les quelques heures d’une femme blessée qui souhaite faire parvenir un message à son ami, son amour de toujours. Touchée par une balle d’un franc-tireur dont on ne sait pas l’identité, Marie tentera d’avancer jusqu’à ce qu’à bout de force elle s’écroulera. Par chance dans ce pays dévasté et vidé de ses occupants, un couple de personnes âgées trouveront Marie et essaieront de l’aider tant bien que mal pour que son message soit reçu.

Tout au long du roman nous suivrons Marie, Anya et Anton le couple âgé, Steph celui pour qui le message est destiné et Gorgio un franc-tireur, bouleversé par ce qui arrive à Marie, qui tentera de trouver une ambulance.

Chaque voix est un cri d’écho à la vie, un désespoir profond face à un monde que l’on ne reconnaît plus. Je souhaite plus que tout vous partager ce roman, car c’est une histoire qui m’a profondément touchée. Chaque mot choisi par Andrée Chedid vous transperce et au fil des pages vous n’êtes plus tranquillement en train de lire mais dans cette guerre, en ce lieu inconnu et pourtant si familier,  espérant de tout cœur que Steph reçoive le message.

Un trésor.

Avez-vous lu Le message ?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce roman ?
Le recommanderiez-vous ?

 

Publicités

4 réflexions au sujet de « Andrée Chedid, Le message »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s