chronique

Stephen King, Shining

Épigraphe : « C’était aussi dans cette salle que s’élevait… une gigantesque horloge d’ébène. Son pendule se balançait avec un tic-tac sourd, lourd, monotone ; et quand l’aiguille des minutes avait fait le circuit du cadran et que l’heure allait sonner, il s’élevait des poumons d’airain de la machine un son clair, éclatant, profond et excessivement musical, mais d’une note si particulière et d’une énergie telle que, d’heure en heure, les musiciens de l’orchestre étaient contraints d’interrompre un instant leurs accords pour écouter la musique de l’heure ; un trouble momentané courait dans toute la joyeuse compagnie ; et, tant que vibrait le carillon, on remarquait que les plus fous devenaient pâles, et que les plus âgés et les plus rassis passaient leurs mains sur leurs fronts, comme dans une méditation ou un rêverie délirante. Mais quand l’écho s’était tout à fait évanoui, une légère hilarité circulait par toute l’assemblée ; les musiciens s’entre-regardaient et souriaient de leurs nerfs et de leur folie, et se juraient tout bas, les uns aux autres, que la prochaine sonnerie ne produiraient pas en eux la même émotion ; et puis, après la fuite des soixante minutes… arrivait une nouvelle sonnerie de la fatale horloge, et c’était le même trouble, le même frisson, les mêmes rêveries.
Mais en dépit de tout cela, c’était une joyeuse et magnifique orgie… » E.A. Poe, La masque de la mort rouge (Traduction de Baudelaire).

« Le sommeil de la raison engendre des monstres. » Goya.

99643021_o.jpgAuteur : Stephen King
Éditions: Le livre de poche
Date de parution : 1977
Nombre de page : 571

Synopsis : « Situé dans les montagnes Rocheuses, l’Overlook Palace passe pour être l’un des plus beaux lieux du monde. Confort, luxe, volupté…
L’hiver, l’hôtel est fermé. Coupé du monde par le froid et la neige. Alors, seul l’habite un gardien. Celui qui a été engagé cet hiver-là s’appelle Jack Torrance : c’est un alcoolique, un écrivain raté, qui tente d’échapper au désespoir. Avec lui vivent sa femme, Wendy, et leur enfant Danny.
Danny possède le don de voir, de ressusciter les choses et les êtres que l’on croit disparus.
Ce qu’il sent dans les cent dix chambres vides de l’Overlook Palace, c’est la présence du démon.
Cauchemar ou réalité, le corps de cette femme assassinée ? ces bruits de fête qui dérivent dans les couloirs ? cette vie si étrange qui anime l’hôtel ? »

Biographie de l’auteur :
Né en 1947 à Portland (Maine), Stephen King a connu son premier succès en 1974 avec Carrie. En une trentaine d’années, il a publié plus de cinquante romans et autant de nouvelles, certains sous le pseudonyme de Richard Bachman. Il a reçu de nombreuses distinctions littéraires, dont le prestigieux Grand Master Award des Mystery Writers of America pour l’ensemble de sa carrière en 2007. Son œuvre a été largement adaptée au cinéma.

Mon avis :
Connaissant Stephen King de réputation, Shining fut le premier roman que je lus de l’auteur. Je voulais m’essayer au genre de l’horreur pour changer mes habitudes, j’ai donc commencé par l’un des plus connus. Et je ne fus pas déçue !

Je ne suis pas du genre à regarder des films d’horreur seule, alors lire un livre d’horreur saurait été pire pour moi. Et pourtant je me suis lancée quand même et on s’y prend très vite au jeu. La lecture nous permet d’imaginer toutes sortes de choses qui sont parfois pires que dans les films eux-mêmes et Shining en fut un exemple type, je ne fus jamais tranquille lorsque je refermais les pages du roman.

Cependant on ne peut s’empêcher d’en savoir plus, dès que l’on quitte les personnages on se demande sans cesse ce qu’il va leur arriver, car soyez en sûr avec Stephen King il leur arrive toujours quelque chose et de plus fou à chaque chapitre.

Et quel personnage me diriez-vous ! Jack Torrance est un alcoolique déprimé, mais qui aime plus que tout sa famille et en acceptant ce travail il tente de remonter la pente. On sent très vite que Jack est le maillon faible de cette histoire, il a une dépendance à soigner mais surtout il lui arrive d’être violent.
Danny est un petit ange à qui on voudrait faire des câlins. Mais Danny n’est pas très innocent, il a un don qui lui permet de voir et de ressentir des choses et c’est ce don qui donne une touche essentielle à ce roman. Wendy est une femme qui tente de pardonner, elle aime son fils et son mari, mais elle ne fait plus confiance à ce dernier. Enfin Hallorann le cuisinier de l’hôtel, n’est pas un personnage central mais il reste tout de même important. Il a lui aussi ce don particulier et il aidera beaucoup la famille Torrance.

Frissons garantis !

Avez-vous lu Shining ?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce roman ?
Le recommanderiez-vous ?

Publicités

16 réflexions au sujet de « Stephen King, Shining »

      1. Beaucoup maintenant ma prochaine vidéo portera justement sur Stephen King.
        Alors j’ai lu: « La ligne verte » « Les yeux du dragon » j’ai d’ailleurs fait une chronique sur ces derniers; puis « 22/11/63 » (que j’ai adoré), « Dome » (tome 1 et 2) et puis « Docteur Sleep » la suite de Shining qui est tout aussi bien

        J'aime

  1. Comme toi je ne suis pas fan des films d’horreurs et comme toi j’ai quand même eu envie de découvrir Shinning … Mais je n’ai pas encore osé me lancer xD Il est dans ma PAL mais je compte bien le sortir un de ces jours 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Alors si tu n’es pas trop amatrice d’horreur je te conseille « La ligne verte » qui est tout simplement le chef d’œuvre de Stephen King!
      Bonnes lectures 😉

      J'aime

  2. Si tu aimes Stephen King alors je te conseille de lire « IT » (« ça » en français).

    Un roman qui m’a traumatisée des clowns à jamais et je ne plaisante pas. Ce livre demeure mon favori de S.K., je le préfère à Le Fléau. Les deux plus gros bouquins de l’auteur, mais quand un roman est excellent, 1500 pages, ce n’est rien.

    Il introduit une terreur multiforme, poisseuse, malsaine, une vision à la fois enfantine et adulte de la plus pure horreur revenant hanter tous les 27 ans la pauvre ville de Derry… plus qu’un roman d’horreur, je pense que ce livre est à propos de la magie de l’enfance. Je suis sûre que tu adoreras =)

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s