chronique

Thomas Hardy, Loin de la foule déchainée

Hardy-Thomas-Loin-de-la-foule-déchaînée1Auteur : Thomas Hardy
Editions : Archipoche
Date de sortie : 1874
Nombre de page : 470

Synopsis : « Ayant perdu toutes ses bêtes par la faute d’un chien mal dressé, le jeune berger Gabriel Oak se trouve ruiné. Le voilà réduit à trouver du travail dans une ferme qu’il vient de sauver d’un incendie. Il ignore qu’elle appartient à Bathsheba Everdene, une jeune femme venue s’installer au pays avec sa tante… et qui a repoussé ses avances avec hauteur.
Sans un regard pour Gabriel, la belle héritière est convoitée par un exploitant, William Boldwood, mais aussi par son rival, le fringant sergent Francis Troy- sans savoir qu’un domestique est enceinte de ses œuvres. Quel espoir l’honnête Gabriel pourrait-il encore nourrir ? à peine s’il compte sur la folie des hommes pour lui ouvrir le cœur de Bathsheba… Finira-t-elle par reconnaitre que le plus digne d’elle n’est pas de sa condition ? »

Biographie de l’auteur :
Thomas Hardy est un poète et romancier anglais appartenant au courant naturaliste.
Né dans une famille anglicane modérée, son père est tailleur de pierre et sa mère, lettrée, lui donne cours à domicile. Il arrête ses études à 16 ans en devenant apprenti chez un architecte local. Il part à Londres en 1862, où il devient étudiant au King’s College de Londres. Il remporte des prix du Royal Institute of British Architects et de l’Architectural Association.
De ses études, il garde le goût de la poésie latine. Se sentant rejeté par une société de classe londonienne qu’il exècre, il décide de rentrer dans son Dorset provincial cinq ans plus tard pour se consacrer à l’écriture.
Très tôt, il écrit des poèmes, dont certains verront le jour trente ou quarante ans plus tard. En 1867, à son retour de Londres, il se tourne vers le roman pour essayer de vivre de sa plume. Passées les premières difficultés, il réussit honorablement. Il publie bientôt dans des revues et des magazines. Tous les romans sans exception se déroulent dans le sud-ouest de l’Angleterre.

Mon avis :
J’ai eu envie de lire un peu de littérature classique anglaise, et étant donné que le film venait de sortir à l’époque, j’ai choisi Thomas Hardy pour me lancer. Mais cette lecture n’a pas égalé mes attentes.

L’histoire se déroule au XIXe s, nous avons donc deux personnages principaux, Bathsheba et Gabriel, bien que Boldwood et le sergent Troy soient important également. Tout va donc tourner autour de la ferme de Bathsheba. Gabriel Oak deviendra son plus fidèle allié et gardera pour lui ses sentiments envers sa maitresse. Bathsheba n’aura de cesse de se poser des questions sur la façon dont gérer sa ferme, le choix de son futur époux etc…

Mais bien que l’intrigue puisse être intéressante, je n’ai pas été emballée. En effet Thomas Hardy a un style proche de Flaubert ou de Zola, c’est-à-dire que tout est dans le détail et raconté de façon minutieuse. A force de paysage et d’explication  j’ai fini par m’ennuyer. Le roman est très lent et l’histoire s’éternise sur des années.

Malgré tout cela reste un bon roman et je ne peux que reconnaitre le talent de l’auteur. Les personnages sont tout de même attachants et pour certain agaçants ce qui rajoute de la force à l’histoire.

Tout en longueur.

Avez-vous lu Loin de la foule déchainée ?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce roman ?
Le recommanderiez-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s