chronique

Zoë Barnes, Jusqu’aux yeux…

img_0031-1Auteur: Zoë Barnes
Éditions: Pocket
Date de sortie: 2002
Nombre de page: 436

Synopsis: « Côté boulot, Mel pourrait difficilement rêver mieux que son poste de directrice des ventes d’un grand magasin tendance de Cheltenham. Côté cœur, la vie de cette Anglaise dynamique relève plutôt du cauchemar. Le même jour, elle apprend que l’homme qui partageait sa vie la quitte pour sa meilleure amie, qu’elle va avoir une promotion et… qu’elle attend un « heureux événement » ! Mel peut dire adieu à ses talons hauts, arborer de superbes collants de contention et surtout ne pas oublier de sourire à son équipe… après les nausées matinales. Croulant sous les responsabilités, rejetée par ses parents, elle ne laissera personne lui dire qu’elle ferait mieux de se reposer. De toutes façons, elle n’est pas malade. Juste enceinte jusqu’aux yeux ! »

Biographie de l’auteur:
Auteur anglaise traduise dans plus de dix pays, Zoë Barnes a exercé les métiers les plus divers avant de publier son premier roman Jusqu’aux yeux… en 2002. Outre sa passion pour l’écriture, Zoë Barnes pratique le chant. Elle vit en Angleterre, près de Cheltenham.

Mon avis:
Un roman simple, que j’ai lu il y a longtemps, mais que j’ai bien envie de partager.

L’histoire est à la fois simple et originale, Mélanie est à un point culminant de sa carrière, tout lui est à porté de mains, seulement le destin s’en mêle et Mélanie se fait gentiment plaquer par Garett tout en lui apprenant qu’il sort avec sa colocataire. Et tout ça bien sûre le jour de son anniversaire, mais comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, Mélanie découvre qu’elle est enceinte, ainsi débute une longue réflexion sur elle-même.

Mélanie se demande ce qu’elle doit faire, garder l’enfant ou pas. Sa carrière la contraint à de grosses responsabilités qui lui prennent tout son temps, elle est désormais toute seule, et de plus son père décide de la renier en apprenant sa grossesse. Mais face à toutes ses difficultés elle décide de le garder et de faire face à la situation avec force et peut-être un peu de maladresse.

On est dans un vrai roman « feel good »,  et ça fait du bien de voir une femme avec de grosses responsabilités, mais qui essaie tant bien que mal de mener une vie de famille. On est dans la vrai description d’une femme moderne et ça m’a plu de lire cette histoire.

A apprécier.

Avez-vous lu Jusqu’aux yeux…?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce roman?
Le recommanderiez-vous?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s