chronique

Alessandro Baricco, Mr Gwyn

Épigraphe : « Tout commence par une interruption. » Paul Valéry

imagesAuteur : Alessandro Baricco
Éditions :
Folio
Date de parution :
2011
Nombre de pages :
214

Synopsis : « -Je crois que j’aimerais être copiste.
-Cela consiste à copier des choses, non ?
-Probablement.
-Mais pas des actes notariés ou des chiffres, je vous prie.
-J’essaierai d’éviter.
-Essayez de voir si vous ne pouvez pas par exemple copier les gens.
-Oui.
-Tels qu’ils sont.
-Oui.
-Vous y arriverez très bien. »

Biographie de l’auteur :
Écrivain, musicologue, auteur et interprète de textes pour le théâtre, Alessandro Baricco est né à Turin en 1958. Dès 1995, il a été distingué par le prix Médicis étranger pour son premier roman, Châteaux de la colère. Avec Soie, il s’est imposé comme l’un des grands écrivains de la nouvelle génération. Il collabore au quotidien La Repubblica et enseigne à la Scuola Holden, une école sur les techniques de la narration qu’il a fondée en 1994 avec des amis.

Mon avis :
Jasper Gwyn était écrivain, mais ça c’était avant qu’il publie une liste de 52 choses qu’il s’est promis de ne plus faire dans The Guardian. Dans cette liste il est question de ne plus écrire de livre, ainsi Jasper Gwyn démissionne à sa manière pour trouver un sens à sa vie. Cependant son agent littéraire ne le prend pas au sérieux, personne ne le prend au sérieux. Jasper Gwyn va donc faire une pause pendant quelques temps avant de trouver ce qu’il voudrait faire comme travail. Il se rend très vite compte que le geste de l’écriture lui manque, il cherche donc un métier qui lui permettra d’entretenir ce geste, tout en respectant la liste des 52 choses qu’il s’est promis de ne plus faire. Un jour en entrant dans une galerie d’art Jasper Gwyn aura une illumination, il décidera de devenir copiste, ce qui consiste à copier les gens tels qu’ils sont. Ainsi à la manière d’un peintre effectuant un portrait, Jasper Gwyn écrira des portraits.

Ce livre m’a touché, cet homme, un écrivain à succès décide de tout plaquer car ce qu’il fait lui semble vide. C’est très courageux de sa part et dès le début de l’histoire nous sommes saisis par ce personnage à la fois incroyable et énigmatique. Cette volonté sans faille pour trouver un travail qui lui convienne, va même l’entrainer dans un vide profond. Mais Jasper Gwyn se relèvera et trouvera la force de faire ce qui lui plait, même si personne ne le soutien.

Je respecte ce personnage, je dirais même que le je le comprends. Il m’a ému et je sais désormais que Mr Gwyn ne sera plus anodin pour moi. L’auteur a su me transporter dans cette histoire juste avec les premières lignes. Je compte bien lire plus d’Alessandro Baricco, pour voir s’il réussira à me toucher à nouveau.

Touchant.

Avez-vous lu Mr Gwyn ?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce roman ?
Le recommanderiez-vous ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s