chronique

Umberto Eco, Le nom de la rose

81-lo3p6qllAuteur : Umberto Eco
Éditions :
Le livre de poche
Date de parution :
1980
Nombre de pages :
624

Synopsis : « Rien ne va plus dans la Chrétienté. Rebelles à toute autorité, des bandes d’hérétiques sillonnent les royaumes et servent à leur insu le jeu impitoyable des pouvoirs. En arrivant dans le havre de sérénité et de neutralité qu’est l’abbaye située entre Provence et Ligurie, en l’an de grâce et de disgrâce 1327, l’ex-inquisiteur Guillaume de Baskerville, accompagné de son secrétaire, est aussitôt mis à contribution par l’abbé. La veille, un moine s’est jeté du haut des murailles. C’est le premier des assassinats qui seront scandés par les heures canoniales de la vie monastique. Crimes, stupre, vice, hérésie, tout va advenir en l’espace de sept jours. »

Biographie de l’auteur :
Umberto Eco est un écrivain italien. Diplômé en philosophie en 1954 à l’université de Turin, il s’intéresse dans un premier temps à la scolastique médiévale, puis à l’art d’avant-garde et à la culture populaire contemporaine. Pionnier de la sémiotique (l’étude des signes), il développe des théories du langage et notamment de la réception, qui se retrouvent en filigrane dans ses œuvres romanesques. Universitaire, il est titulaire de la chaire de sémiotique et directeur de l’École supérieure des Sciences humaines à l’université de Bologne. Il est l’auteur de nombreux essais sur la linguistique, la sémiotique, l’esthétique, la culture de masse. Mais il est surtout connu du grand public comme romancier, et spécifiquement pour deux ouvrages : Le Nom de la rose (1980) qui reçoit le prix Strega et le prix Médicis étranger et Le Pendule de Foucault (1988).

Mon avis :
Ce grand classique italien qui trainait depuis un petit moment dans ma bibliothèque a enfin été lu. Cependant je dois dire que ce n’est pas une lecture qui me marquera. Je suis tout de même contente de l’avoir lu, car en tant que classique il mérite d’être connu, je vais donc pouvoir vous en parler.

Umberto Eco est un grand chercheur en plus d’être écrivain, c’est un pionnier de la sémiotique comme c’est précisé dans la biographie, mais ce plus, fait que parfois dans le livre ça en devient trop. Je m’explique, toute l’histoire tourne autour du livre, plus particulièrement d’un livre mystérieux et de cette grande bibliothèque secrète. Ce qui fait donc que par moment tout est connoté, le sens d’un mot n’est plus premier mais sous-entendu. Guillaume de Baskerville est un homme très intelligent et qui sait facilement résoudre les énigmes cependant en tant que simple lectrice j’ai parfois eu du mal à suivre son raisonnement et m’y retrouver dans cette histoire. En effet il y a trop de personnages, nous sommes dans un monastère où pratiquement chaque moine est évoqué, ainsi que le métier qu’il fait, donc il est très difficile de suivre le fil de l’histoire. De plus il y a certain passage en latin, en général tiré de livres sacrés, cependant ils ne sont pas traduits et pour quelqu’un qui n’a jamais fait de latin de sa vie je n’ai rien compris. Donc je reste plutôt sur ma fin avec cette histoire, le policier je crois bien que ce n’est pas mon genre de littérature.

Difficile de s’y retrouver.

Avez-vous lu Le nom de la rose ?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce roman ?
Le recommanderiez-vous ?

Publicités

4 réflexions au sujet de « Umberto Eco, Le nom de la rose »

  1. En effet, il s’agit d’un grand classique, et qu’il faudrait avoir lu. Peut-être en recopiant les phrases latines sur google, on pourrait avoir les traductions, souvent il s’agit de dictons ou de phrases bibliques ou religieuses.
    Pour beaucoup de gens, le film avec Sean Connery constitue le seul contact avec cette oeuvre (et le film facilite grandement les choses, puisqu’on voit les personnages et qu’on apprend à les connaître).
    J’avoue qu’il m’intéresse beaucoup ! Merci pour cette chronique.

    Aimé par 1 personne

  2. Un classique que j’ai hésité à le lire, mais ça ne sera pas pour cette année je pense. Au niveau du genre, ce n’est pas ce que je lis habituellement et j’ai peur de ne pas bien comprendre.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s