chronique

Mitch, Les sexes électriques

electriqueAuteur : Mitch
Éditions :
Hugues Facorat Édition
Date de parution :
2017
Nombre de pages :
203

Synopsis : « Bonjour.
Je suis le personnage principal du roman. L’histoire, c’est moi qui la raconte durant tout le livre, alors c’est mieux qu’on fasse connaissance rapidement.
Je suis un homme, j’ai 40 ans, et j’ai pas mal de casseroles qui me suivent. J’ai bien fait comme on m’a dit. Je me suis marié, j’ai eu des enfants, j’ai divorcé et je dois une pension alimentaire à mon ex-femme qui est une sangsue. Du coup, j’ai accepté le premier job qui passait.
Je travaille dans un call center qui vend tout ce qu’il est possible de vendre. Je suis entouré de champions du monde toutes catégories de la loose ultime.
On est une belle bande de quadras avec pas mal d’emmerdes. Mais un évènement inattendu va nous permettre de faire ce qu’on ne pensait pas possible.
Je ne dirais rien de plus sans mon avocat. La suite c’est dedans que tu la trouve. »

Biographie de l’auteur :
Un Acteur, un auteur, un peintre, un réalisateur, un photographe, un professeur, un curieux. Polymorphe et curieux de nature, il commence son parcours dans les disciplines artistiques dès son plus jeune âge et s’éprouve dans différents domaines. Il laisse de côté son art durant quelques années, et après une libération il recommence à « étudier » l’âme humaine, et reprend ses pinceaux et son stylo pour le plaisir de sa nouvelle compagne, de ses amis et de ses élèves, et surtout de ses lecteurs.

Mon avis :
Dans ce roman on se retrouve de suite plongé dans le monde du travail, entouré de quadragénaire et divagant autour des bureaux. Or c’est le monde du travail vu d’un côté plutôt pessimiste mais dans le fond qui se veut réaliste, et les quadragénaires ont, pour la plupart, plus aucune confiance en eux, tout ce qu’ils veulent c’est être remarqués et un homme va les remarquer, il va les libérer.

Cet homme c’est le personnage principal de l’histoire. Sans aucune ambition et découvrant cette entreprise d’un regard critique, son seul atout sera de ne pas avoir sa langue dans sa poche. Bien qu’il soit arrivé au bout de seulement quelques jours, il décrochera une promotion qui le mettra sur un piédestal du point de vue ses collègues. D’abord ahuri par ce qui lui arrive, il apprendra très vite à suivre le mouvement.

Ce que j’ai beaucoup apprécié dans cette lecture c’est qu’on ne sait jamais à quoi s’attendre, on se dit que ça va bien s’arrêter à un moment mais non tout s’amplifie de page en page. On est comme « électrisé » par cette histoire tels les personnages. Au début du roman tout est déprimant que ce soit les personnages et leurs vies, puis très vite tout s’enchaine et à ce moment-là on ne s’ennuie pas. Si ce livre vous intéresse je vous invite à aller lire gratuitement les 20 premières pages sur : http://www.mitch-auteur.com/, attention lorsqu’on commence on a du mal à s’en détacher, jusqu’à la fin vous serez saisi.

Déroutant.

Avez-vous lu Les sexes électriques ?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce roman ?
Le recommanderiez-vous ?

Publicités

3 réflexions au sujet de « Mitch, Les sexes électriques »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s