chronique

Paula Hawkins, La fille du train

9782266254489Auteur : Paula Hawkins
Éditions :
Pocket
Date de parution :
2015
Nombre de pages :
452

Synopsis : « Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par coeur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.
Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d’en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d’un visage désormais familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu… »

Biographie de l’auteur :
Paula Hawkins a vécu au Zimbabwe, en France et en Belgique, et réside désormais à Londres. Elle a été journaliste pendant quinze ans avant de se consacrer à la fiction. La Fille du train (Sonatine, 2015), son premier roman, a été vendu à plus de 18 millions d’exemplaires dans le monde. Dreamworks en a acquis les droits d’adaptation cinématographique, et le film est sorti dans les salles en octobre 2016. Son second roman Au fond de l’eau, a paru en 2017, chez le même éditeur.

Mon avis :
Pour mon premier vrai polar (je ne vais pas compter Le nom de la rose que je devais lire pour les cours) je suis conquise ! Savoir que c’est le premier roman de l’auteure cela me surprend encore plus.

L’histoire si vous ne la connaissez pas encore c’est tout simplement une femme déprimée, du nom de Rachel, qui a du mal à se remettre de son divorce et qui a l’habitude de regarder par la fenêtre du train qu’elle prend tous les jours. Elle y fait la connaissance d’un couple, elle leur a même donné des noms. Mais un jour en lisant le journal elle découvre que celle qu’elle a surnommé « Jess » est portée disparue. Et l’intrigue débute ainsi pour au final nous emmener loin comme si nous aussi nous avions pris le train.

Nous suivons dans ce roman la vie chaotique de Rachel qui a sombré dans l’alcool et qui n’arrive plus à s’en sortir, la vie épanouissante d’Anna (la nouvelle femme de l’ex-mari de Rachel) et enfin la vie tumultueuse de Mégan, celle que Rachel surnomme Jess. Bien sûr ces trois femmes sont liées d’une manière ou d’une autre.

J’ai vraiment adoré me mettre dans la peau d’une enquêtrice afin de trouver des réponses. Le fait d’avoir trois points de vue nous ferrait penser qu’on en sait plus que les personnages eux-mêmes, or c’est totalement faux on est même plus perdu qu’eux. Et ça c’est un coup de maitre qu’a réussi l’auteure puisque jusqu’au dernier chapitre on est totalement immergé dans l’histoire. Je ne peux que vous conseiller ce roman pour son suspense saisissant.

Conquise !

Avez-vous lu La Fille du train ?
Qu’est-ce qui vous a plu dans ce roman ?
Le recommanderiez-vous ?

Publicités

4 réflexions au sujet de « Paula Hawkins, La fille du train »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s